Articles avec le tag ‘organisation’

#eReputationCamp2 Le Barcamp eRéputation, de l’organisation aux réalisations

Roman photo-vidéo-url du Barcamp eRéputation

Infographie (les chiffres en une image), photos, vidéos, comptes rendus des ateliers, le programme détaillé, les barcampeurs…etc.

Billet évolutif. MAJ le 02/10/10

Avis aux contributeurs:   Pensez au tag eReputationCamp2 pour faciliter le recensement de vos œuvres -)

Lire la suite de cette entrée »

Share and Enjoy:
  • Print
  • email
  • Digg
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • LinkedIn
  • Live
  • Netvibes
  • RSS
  • Twitter
  • Posterous
  • Technorati
  • Tumblr
  • FriendFeed
  • viadeo FR
  • Diigo
  • Identi.ca
  • Wikio FR
  • MySpace
  • PDF
  • Reddit
  • StumbleUpon

Comment développer sa créativité ?

Résolutions 2009 ?- Éveiller votre créativité avec la Stratégie Disney.Réédition

3 phases: REVE – CRITIQUE – REALISME

Cette méthode consiste à apprécier trois phases dans la création (heure du rêve, définition des moyens/plan d’action et du réalisme) auxquelles il faut y adjoindre trois espaces aménagés en fonction de l’attendu.

Comment cela peut se traduire concrètement ? – Dans mon bureau, par exemple, j’ai crée 3 espaces en fonction de mes activités : un espace pour la comptabilité et l’administration, un espace de production-formalisation-communication et un espace de pause-créativité propice à la rêverie.

Un espace, des outils

Ce troisième espace est un endroit où je peux ouvrir des livres, étaler des documents, prendre une pause rêverie sans ordinateur dans lequel je laisse volontiers trainer notes, cartes postales, dessins, post it, coupures de presse…. pour laisser mon imagination en libre service dès que l’envie se ressent ; agrémenté d’une luminosité modulable et d’un fond musical inspirante.

Aussi, comme dans l’esprit Disney pour que la phase d’imagination ne soit pas polluée par le désir de tester la faisabilité, le réalisme, la rentabilité de la création, je me déplace dans cet espace pour couper court avec la messagerie instantanée, l’univers cartésien de l’entrepreunariat pour écrire, dessiner, esquisser tout ce qui me passe par la tête : écrit, dessin, croquis, découpage et collage….à l’aide de feutres de couleur, de post-it, de feuilles usagées que je réutilisent au verso…etc.

Puis je passe dans un autre univers (celui de la production) pour formaliser et critiquer.

Vient ensuite une phase primordiale : la phase de formalisation verbale et de confrontation : mon idée est elle réaliste, réalisable???

C’est la phase la plus laborieuse : partager son idée avec un tiers de préférence hors de son champ professionnel. En verbalisant l’idée celle-ci passe de la phase «idée » à « projet», en recueillant les questions et réactions du tiers celle-ci passe de la phase « imaginaire » à celle du « réalisme ».

De là d’autres connexions jaillissement. Et je retourne dans une phase de création dans une démarche plus cadrée.

J’ai pour idée dans un avenir proche d’ajouter à cet espace des sièges adaptés à l’imaginaire. En l’écrivant, je m’engage à le faire !

Autre espace pour la création, l’extérieur : les jardins et les terrasses lorsque le temps me le permet car je suis frileuse mais aussi les cafés et le métro, le train….Le bruit incite à la concentration et les brèves et palabres à nourrir l’imagination.

Un temps, une durée

Y a-t-il un moment propice à la création ?

L’appréciation du temps est à la fois culturelle et individuelle. « En France, travailler jusqu’à tard le soir est signe de labeur, en Allemagne c’est l’inverse » .

Et qu’en est-il de la création ?

Je crois savoir qu’il n’y a pas de règles précises : les artistes vous préciseront que la tombée de la nuit est propice à la création alors que la philosophie chinoise nous révèle que les énergies sont en pente ascendante dès l’aube, et donc le matin.

Deux moments précieux où vous ne risquez pas d’être distrait par les coups de téléphone et les rendez vous impromptus mais aussi par le timer de votre agenda en veille pour vous rappeler vos engagements de la journée.

Alors soir ou matin ?

J’oserai dire : quand vous en avez envie avec un bémol : le soir est propice aux idées mais aussi à chronophagie. Alors que le matin, est propice à la synthèse dans un temps limité.

Pour cela il me semble important de lever des certitudes : la durée n’est pas synonyme de qualité et le volume non plus ! On peut créer produire de manière très constructive et très pertinente en se donnant en un temps limité. Il y a parfois plus d’idées innovantes dans 20 minutes de réflexion que dans 4 heures de rêverie.

J’expérimente très souvent lors de mes animations des brainstormings de 5 à 10 minutes grand maximum. A l’annonce d’un objectif sur un temps limité, j’obtiens des productions étonnantes ! Beaucoup plus qu’en donnant un espace temps plus long.

En effet, une espèce de lumière rouge d’alerte s’illumine lorsque l’on est confiné dans un court temps pour trouver une solution.

Un état d’esprit, une volonté d’oser

« Trouver la force d’oser » décrit assez bien les ressorts que j’utilise pour créer. En voici ma traduction concernant « la création »:

– Reconnaitre ses erreurs et les accepter. Pour créer il faut accepter les pertes et les échecs. Il faut beaucoup penser, produire et accepter d’écarter les idées peu intéressantes pour l’heure, inadéquates et non rapporteuses de valeur ajoutée, d’essayer et de tenter des expériences sans résultat probant…et surtout de les regarder avec objectivité pour en tirer des leçons. Difficile de le faire soi même pour soi ; alors choisissez dans votre entourage une personne avec laquelle vous pouvez partager vos faiblesses, vos échecs pour en retirer un regard croisé constructif pour votre avenir.

– Oser laisser courir ses désirs et ses pulsions en pratiquant une activité sportive ou artistique : une activité d’expression corporelle et vocale pour évacuer le stress et les idées bouillonnantes et absorbantes. Ainsi après votre esprit et votre corps seront plus propices à la rêverie. Cela peut aussi se traduire par un rituel de relaxation et de détente (bougies, encens…)

– Se plonger dans ses racines. Eh, oui il est inutile de tout imaginer pour créer. Vous pouvez partir d’une création, d’un synopsis pour re créer et (re) découvrir de (nouvelles) pistes.

– Libérer son esprit de ses peurs et laisser courir la rêverie c’est accepter d’être pendant un temps dans un état enfantin. Laisser l’enfant qui sommeille s’exprimer !

En cette nouvelle année je vous souhaite de « faire de votre vie un rêve et d’un rêve une réalité » (Pierre Curie).

Que décidez-vous pour ce faire ?

Un espace, un temps, un outil, une méthode ???

Share and Enjoy:
  • Print
  • email
  • Digg
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • LinkedIn
  • Live
  • Netvibes
  • RSS
  • Twitter
  • Posterous
  • Technorati
  • Tumblr
  • FriendFeed
  • viadeo FR
  • Diigo
  • Identi.ca
  • Wikio FR
  • MySpace
  • PDF
  • Reddit
  • StumbleUpon

Comment ranger son bureau avec la méthode des S (Ordre)

Résolutions 2009: Comment j’organise mon espace de travail?  Réédition d’une note sur la méthode japonaise des 5 S (ORDRE en français).

Ceci afin de gagner du temps dans l’exécution de mes  tâches et de faire la différence entre ce qui est indispensable et utile.

Lire la suite de cette entrée »

Share and Enjoy:
  • Print
  • email
  • Digg
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • LinkedIn
  • Live
  • Netvibes
  • RSS
  • Twitter
  • Posterous
  • Technorati
  • Tumblr
  • FriendFeed
  • viadeo FR
  • Diigo
  • Identi.ca
  • Wikio FR
  • MySpace
  • PDF
  • Reddit
  • StumbleUpon

Le coaching: les organismes représentatifs des coachs

_3548-000033Les associations et syndicats des coachs

Le tableau ci-dessous met en exergue les principaux organismes français sélectionnés selon leur pertinence et leur taille. Délibérément nous n’étudierons pas les petites entités crées en 2005 :

le syndicat des métiers du Coaching
l’Association Européenne de Coaching (AEC). Toutefois, notons que l’AEC a gagné ses lettres de noblesse ces 2 dernières années par la mise  en place du « coaching solidaire » * et de par son adhésion à European Mentoring and Coaching Council. En effet, la charte de cette dernière est la seule reconnue par la Commission Européenne.

Lire la suite de cette entrée »

Share and Enjoy:
  • Print
  • email
  • Digg
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • LinkedIn
  • Live
  • Netvibes
  • RSS
  • Twitter
  • Posterous
  • Technorati
  • Tumblr
  • FriendFeed
  • viadeo FR
  • Diigo
  • Identi.ca
  • Wikio FR
  • MySpace
  • PDF
  • Reddit
  • StumbleUpon