Analyse du 9 janvier 2009

[Réputation en ligne] – Comment saboter son identité numérique ? Le cas Yoan D*! (1ère partie)

Exercice d’analyse par l’erreur en Personal Branding et réputation numérique : Arnaque sur leboncoin d* yoan

Avec JFRuiz sur le Blog Webdeux nous allons vous montrer comment une mauvaise action peut vite se répandre sur le Net et ainsi entacher votre réputation au point de marquer votre identité numérique sous le sceau de l’arnaque.

Votre marque personnelle ou votre Personal Branding, soit vous en êtes acteur soit les autres s’en chargent. Et en matière de réputation: le réseau a une mémoire qui s’appelle Google ! – Constat, rappel des faits, conséquences, enseignements, conseils pour redorer sa marque personnelle et défendre sa réputation, comment éviter les arnaques… autant que possible.

Dans une première partie, nous allons vous expliquer comment Yoan Demarq s’est fait re-marquer comme une Persona non grata avec laquelle toute tentative d’affaires est à proscrire. Excusez nous du jeu de mots facile, il a réussi à se faire démarquer sous le sceau de “La marque D* c’est de l’arnaque”.

Dans la seconde et troisième partie de cette étude/réflexion, nous nous pencherons sur l’analyse des conséquences de cette histoire sur la vie de Yoan. Nous essaierons d’en tirer des enseignements et explorerons les solutions pratiques qui peuvent être mises en place pour redorer sa marque personnelle et défendre sa réputation.

Voici la vidéo qui nous a fait réagir pour vous donner un avant-goût et le lien direct pour lire notre notre analyse « [Réputation en ligne] – Comment saboter son identité numérique ? Le cas Yoan D* ! (1ère partie)« .

1ère partie.
Constat:

Connaissez-vous le bon coin ?
“Le bon coin”, est un site gratuit de petites annonces locales. Il est actuellement le 3ème mot-clé en forte progression en 2008 d’après Google Zeitgeist. Il se place juste après deezer (bravo les gars !) et facebook.

Alors comme des millions de français vous connaissez peut-etre Yoan Demarq. Non ? Alors regardez mieux ce qui sort quand vous tapez leboncoin dans google (comme à chaque fois que vous souhaitez vous rendre sur le site). En plein milieu de la première page, vous trouverez un lien accompagné d’une vignette vous indiquant de faire attention à l’arnaqueur Yoan Demarq.

Arg ! Vu le nombre de requêtes sur leboncoin, cette vignette a de quoi faire l’effet d’une bombe sur la réputation de la personne et du site.

leboncoin_thumb
Maintenant, faites une recherche Google sur le nom “Yoan Demarq“. Manifestement Yoan D*s’est fait re-marquer comme une Persona non grata avec laquelle toute tentative d’affaires est à proscrire. Excusez nous du jeu de mots facile: “La marque Démark c’est de l’arnaque”. Bien entendu, nous ne connaissons pas la réalité des faits. Mais vous conviendrez que le résultat de la requête est surprenante !

googleyoandemarq090109_thumb

Les faits (supposés):

Un homme (alias tranquillosse) a eu le courage ou l’insouciance d’avouer sur Dailymotion qu’il s’était fait arnaquer par un certain Yoan D* lors d’une transaction de vente entre particuliers sur le site “Leboncoin”.

L’arnaque est simple: Yoan D* aurait publié des annonces alléchantes pour vendre des consoles de jeu à des prix séduisants comme une SP3 à 300€. Le Hic c’est qu’il ne les a pas ou,, dans tous les cas, ne les enverrait pas aux acheteurs. Il vendrait virtuellement à des personnes habitant loin de Lille (son fief); empochant ainsi des sommes qui ne valent pas le coup d’un déplacement pour récupérer ni son bien ni sa bourse.

Rappelons que le site “leboncoin” n’est qu’une plate forme d’annonces et ne se positionne pas en intermédiaire sur la transaction.

Fort heureusement ou malheureusement pour Yoan D*, t******** n’ayant pas pu faire valoir ses droits auprès de la justice*, aurait décidé de prendre un billet de train pour frapper à la porte du dit arnaqueur pour obtenir le remboursement de la sommes versée. Il aurait eu gain de cause.

*Un acte de vente entre particuliers sans acte notarial nécessite une plainte et une action en justice en cas d’arnaque constatée. Cependant celle-ci n’a de valeur que si la somme est conséquente sinon cela revient à une perte de temps. Elle est recevable que si la plainte fait référence à de nombreux cas. De ce fait, bien souvent les particuliers ne s’y engagent pas ou ont besoin de se rassembler pour faire valoir leurs droits.

Mais voilà, celui-ci n’a pas voulu en rester là et a souhaité partager le récit de sa mésaventure afin d’alerter les internautes. Dans cette vidéo, il dénonce l’arnaqueur et l’arnaque, fait appel à la solidarité et se propose de recenser toutes les arnaques commises par Yoan D* afin d’ester  en justice collectivement.

Vraisemblablement son appel a touché les internautes: la vidéo a été visualisée par 79193 vues au 9 janvier 2009 à 10h00 !!! Probablement à cause de sa présence en belle place sur la première page de google sur la requête “Le Bon Coin”. La suite vous la connaissez: le buzz, le buzz (forums, commentaires, relais, etc.) et une réputation gagnée pour D*.

Écoutez vous même ce témoignage touchant et plein de sincérité.

Dans la seconde partie de cette étude/réflexion, nous nous pencherons sur l’analyse des conséquences de cette histoire sur la vie de Yoan. Nous essaierons d’en tirer des enseignements et explorerons les solutions pratiques qui peuvent être mises en place pour redorer sa marque personnelle et défendre sa réputation.

[Réputation en ligne] Conséquences d’une identité numérique malmenée, le cas de Yoan D* ! (2ème partie)

Les conséquences d’une empreinte numérique sur la marque d’une personne et d’une entreprise

referencement web.jpgNous vous vous avons relaté dans un premier billet le cas d’une identité entachée sur la base des résultats Google. Après vous avoir raconté les faits constatés sur le Web tel un internaute lambda pourraient les voir, nous souhaitons maintenant partir de cette histoire pour évoquer plus largement le cas d’une identité numérique bafouée (à tord ou à raison) pour en tirer des enseignements et envisager des clefs de survie.
Pour ce faire nous allons dans un premier temps lister les conséquences.

Non loin d’être exhaustive cette note à pour but d’ouvrir le débat sur un thème qui deviendra très probablement l’une des préoccupations majeures de tous les individus dans les années à venir. Car comme nous venons de le constater une affaire privée peut devenir publique très rapidement et ainsi mettre en péril votre réputation. On verra également dans cette analyse qu’une marque personnelle ou qu’une personne peut avoir une influence sur une marque d’entreprise.

LES CONSÉQUENCES:

En préambule, rappelons:

  • Le Net est déjà la première source d’informations aux États Unis; il n’y a pas de raison que la France échappe à ce phénomène.
  • Tant les recruteurs et que les internautes tous horizons ont acquis le réflexe « Google » pour s’informer et effectuer des recherches sur des personnes.
  • Dans 5 ans, il est probable que personne ne se demandera à quoi sert un profil Web (comme pour le gsm il y a dix ans)
  • Les informations trouvés sur le Web sont perçues comme fiables par 80% des internautes.
  • L’adage « Il n’y a pas de fumée sans feu » court toujours dans les chaumières
  • La base de la confiance c’est la réputation
  • Votre empreinte sur le Web reflète votre identité, votre univers, vos valeurs…votre « marque personnelle »
  • La fiabilité d’une identité numérique n’est pas encore garantie
  • La cybercriminalité est un fait grandissant: usurpation d’identité, création d’une identité, etc.

En savoir plus:
Nous vous invitons à visualiser la vidéo de la conférence Webdeux sur le « Personal Branding et la réputation en ligne » ainsi que le résumé fait par Fadhila Brahimi.

En l’espèce que remarquons nous concernant le cas qui nous intéresse:

Tous les « Yoan D* » sont marqués virtuellement « arnaqueur ».
Certains d’entre vous ont évoqué le fait que le vendeur « Yoan D* » du site leboncoin avait peu être adopté un pseudonyme. Voire que ce nom n’est pas porté en France.
Ces éventualités sont tout à fait plausibles. Admettez tout de même que ce vendeur et toutes les personnes qui portent ou voudraient ce nom sont reliés à la réputation numérique crée par le phénomène constaté.

Mais peu importe: vraie ou non cette histoire. Elle démontre qu’un cas d’arnaque peut être déposé sur la place publique. Quelles sont les conséquences:

Un effet sur l’ identité numérique et la réputation d’un nom – cas des homonymes

Dans le cadre professionnel tous ceux qui portent ou porteraient ce nom disposent en ce moment d’une image peu valorisante qui révulserait quiconque voudrait travailler, collaborer ou faire appel à leurs services (emploi, business, association,etc.). Pire, dans le doute, ce serait de l’inconscience, une prise de risque, de l’ignorance…
Croire ou ne pas y croire, là n’est pas la question: la suspicion est lancée!
Si les conséquences professionnelles peuvent être importantes comme nous venons de le souligner; il en va de même pour la sphère privée et sociale.
Avez vous envie d’être et/ou d’avouer que vous êtes la compagne ou l’ami du Mr  qui sur le Web arnaque les gens ????
Auriez-vous envie de le nommer à la tête de l’administration d’une association, de la trésorerie, de la communication ????

Auriez vous envie de prêter de l’argent à quelqu’un qui a monté une arnaque ????
Nous ne savons aujourd’hui si les banquiers, les concessionnaires, les prêteurs… sont adeptes de la recherche de personne sur le Web. Possible que certains sont déjà atteints du virus « google search » ou le deviendront.
Dans tous les cas, nous ne savons à aujourd’hui si les projets tel que le fichier Edwidge ne recensent pas déjà les données sur les personnes.

L’effet Longue traine
Vous pourriez dire que toutes nos questions précédentes sont exagérées: cette vidéo n’est qu’un buzz, le buzz du moment et ça passera.
C’est sans compter alors avec l’effet Longue traine ! La vidéo est présente sur d’autres plateformes de vidéos et les traces s’étendent telle une trainée de poudre.
La vidéo que nous vous avons montré date d’un an, elle court toujours et son référencement laisse à penser qu’aucune personne n’a demandé la suppression de la dite vidéo, ni fait de démenti, ni réaliser une campagne « contre attaque » ou « droit de réponse » visible sur les premières pages de Google…etc. Ce qui laisse supposer (perception) que les faits relatés sont exacts. Cela renforce la suspicion.

D’autre part, ce qui a été publié sur le Web reste en mémoire et demeure à vie visible/accessible. Par métaphore, la vidéo et tous les liens sur les forums sont des boulets virtuels dérangeants.

Par ricochet, le site « leboncoin » a également une réputation entachée
Et pour le coup: là en revanche, ce site existe bel et bien.
Au regard des requêtes effectuées sur le site des annonces, le site est intimement lié à l’identité numérique de son utilisateur accusé de fraude. Le Bon Coin est un site de petites annonces locales et globales, si les personnes ne peuvent pas faire confiance aux vendeurs elles n’auront pas confiance dans le service. Ce qui fait le succès d’ebay (son concurrent direct en France), c’est en partie  pour son système de réputation (notation des vendeurs).

En bénéficiant d’une réputation numérique d’hébergeur d’arnaqueur le site perd lui aussi en crédibilité. Mais en sont-ils conscients? -Vraisemblablement ils n’ont pas réalisé de démenti? Ont-ils profité de cette expérience pour faire évoluer leur plate forme? Ont-ils supprimé le profil du vendeur YD???? Pour l’heure nous n’en savons rien. D’ailleurs nous n’avons  pas trouvé d’information en ce sens.

Toutefois, le site « leboncoin » se protège quand même de ce phénomène sous la clause:

« EAM* décline toute responsabilité: […] en cas d’utilisation anormale ou d’une exploitation illicite de Leboncoin.fr. L’utilisateur de Leboncoin.fr est alors seul responsable des dommages causés aux tiers et des conséquences des réclamations ou actions qui pourraient en découler. L‘utilisateur renonce également à exercer tout recours contre EAM dans le cas de poursuites diligentées par un tiers à son encontre du fait de l’utilisation et/ou de l’exploitation illicite du site[…]  »
On peut donc présupposer que « leboncoin » a conscience de ces effets.

*EAM,le site est édité par les Editions Aixoises Multimédia (EAM).

Quels enseignements? Quelles sont les techniques/méthodes pour se prémunir, réagir et se défendre en cas d’identité bafouée??? Autant de questions que nous aborderons dans la 3ème partie.

Enseignements et Conseils sur la gestion d’une marque personnelle et de sa réputation en ligne

Nous avons évoqué dans un article d’introduction (comment saboter son identité numérique) la mésaventure de Yoan D* et de T***. Leur rencontre sur le site leboncoin.fr n’est pas resté sans conséquences sur l’identité numérique malmenée et la réputation numérique des acteurs impliqués. Dans ce nouvel article, nous nous sommes intéressés à tirer les enseignements de cette histoire et nous avons exploré les solutions envisageables pour défendre sa propre réputation et redorer sa marque personnelle. Et si c’était vous ?

Les enseignements:

La vie privée n’existe plus !

viepriveLes réseaux sociaux, les blogs, les plateformes de partage de contenus… permettent aux internautes de s’exprimer librement et de partager tous les éléments de la vie privée (photos, infos, vidéos, documents,etc.). Diffusion éclair à un nombre illimité de personnes sans limite de frontière. Ce que vous faites dans la vie réelle peut se retrouver publié au grand jour. Vous vous souvenez de Laure Manaudou et de ses sex pics ? Aujourd’hui, toute action dans la vie réelle, peut avoir des conséquences sur votre identité en ligne et inversement.

Le particulier prend le pouvoir!

identitenumeriquecomplete

Les réseaux sociaux, les blogs et toutes les plates formes d’information et de communication permettent aux internautes de prendre aisément le pouvoir sur l’information. De plus, les outils multimédia sont des outils facilement accessibles pour diffuser tout ce qui semble bon à partager.

Là où les journalistes prendraient le temps de suggérer, de vérifier l’intérêt, la pertinence d’une information ou d’un fait l’internaute lambda, lui, peut s’exprimer en direct et témoigner à charge ou à décharge, avec mesure ou non en faisant ou nom un travail d’investigation et de vérification de ses sources.

Là où les particuliers avaient besoin de créer en premier lieu une association et de s’appuyer sur les organismes de défense des particuliers (30 millions de consommateurs) ainsi que des médias pour se faire entendre, rassembler des faits, étoffer leur dossier pour ester en justice… le Web permet à moindre frais (argent) de lancer un appel pour se faire entendre et constituer une communauté de plaignants.

Double Impact d’une publication :

be_yourself1. la marque Yoan D* : traces numériques sur “escroquerie en ligne”

Yoan D* porte une étiquette d’arnaqueur, mais le nom demarq aussi, apparemment on aurait même trouvé le cousin de Yoan ;).

2. la réputation de leboncoin : valeur des échanges sur la plateforme

La vidéo relatant cette histoire grimpe dans les résultats sur “leboncoin” au fur et à mesure que le buzz se diffuse. Elle est maintenant 3ème et devrait alerter leboncoin sur les notions de réputation des vendeurs/acheteurs au sein de sa plateforme de mise en relation.

Conseils pour redorer sa marque personnelle et défendre sa réputation :

Alors que peut-on faire quand on est dans le cas de Yoan D* ?
Peut-on faire ainsi justice soi même?
– Se pendre ?
– Se cacher / Disparaître ?
– Changer de nom?
– Payer une horde d’avocats ?
Non quand même pas ;)

Malheureusement, nous pouvons tous un jour commettre une erreur ? Ou être victime d’une intox, d’un étalement de sa vie privée comme un certain Olivier M. (affaire dupin) ? Alors comment faire valoir son droit à l’oubli ?

Sans vouloir se positionner en avocat ou en défenseur, ce cas nous donne l’occasion d’explorer quelques conseils qui devraient aider Yoan à régler ce différend et de facto toute personne se retrouvant dans une situation similaire :

1. Arrêter d’escroquer de l’argent à ses concitoyens
Le premier conseil serait sûrement d’essayer de gagner de l’argent en apportant quelque chose à la communauté plutôt qu’en le soutirant aux autres ;) autrement dit reprendre les valeurs du bon sens, du web communautaire et respecter les règles de la communauté de “leboncoin”: transparence et honnêteté.

2. Avoir conscience de l’impact numérique d’une publication
Le second serait de savoir que tout ce que vous faites par le web peut avoir un impact sur votre vie quotidienne et inversement. Alors avant de penser à des arnaques, réfléchissez aux conséquences que cela peut avoir sur votre vie.

3. S’excuser, Rembourser
Reprendre toutes les personnes qui ont été victimes de ne pas recevoir la console de leurs rêves, leur envoyer une lettre d’excuse accompagnée du chèque de remboursement de l’argent envoyé. Faire un méa culpa en public sur la vidéo d’accusation et éventuellement en faire part aux équipes du site leboncoin.

4. Veiller sur le Buzz
– S’inscrire sur www.twilert.com et configurer une alerte email sur le mot clé “yoan demarq”.
– S’inscrire sur Google Alerts et configurer une alerte email sur le mot clé “yoan d*” pour surveiller les nouvelles traces numériques

A partir de là, voici 1 plan d’action et 1 stratégie pour redorer sa marque personnelle et réhabiliter sa marque personnelle online.

octopusmodel

Plan d’action : Tenter de se faire oublier

Il est possible de se faire pardonner des actes peu honorable et d’avoir droit à une seconde chance. Yoan doit surement avoir d’autres qualités. Dans ce cas, voici les 3 étapes pour tenter de redresser le tir sur sa réputation numérique.

1. Stopper la propagation
S’inscrire sur Twitter et expliquer votre repenti à ceux qui s’intéresse à cette histoire.
Publier une interview sur un blog.

2. Taper son nom dans Google
Établirune liste de tous les sites relatant cette histoire

3. Contacter les Webmasteurs
Contacter Dailymotion pour qu’ils retirent cette vidéo et tous les autres webmasteurs ayant relaté cette histoire.

Stratégie de capitalisation  : Utilisez le buzz à son avantage

Dans le monde des Geeks, il y a ce que l’on appelle les Hackeurs, ces derniers, spécialiste en sécurité informatique, s’amusent à pénétrer les systèmes informatiques et volent parfois de nombreuses données sensibles. Généralement ces hackeurs sont d’un niveau hors du commun en ce qui concerne la connaissance des systèmes informatiques. Les sociétés informatique se les arrachent à prix d’or !

Yoan, avec cette histoire, a acquis une réputation d’arnaqueur ou autrement dit “d’expert en escroquerie”. Pourquoi ne pas s’appuyer sur cette dénomination et se positionner comme un “expert déceleur des arnaques du web”? Yoan changerait donc sa réputation d’arnaqueur” (= le méchant du web!) pour celui de “bon samaritain du web” en aidant la communauté à se prémunir de ce type de pratiques. Il mettrait donc son expertise au service de la communauté et se “rachèterait” ainsi une réputation.

Dans ce cas voici la démarche qui pourrait être suivie

1. Ouvrir un blog

Alertes-Arnaques.com ça sonne bien pour un blog qui traiterait des arnaques sur les sites de petites annonces.
Apparemment, il y a une nouvelle arnaque au Bénin sur le bon coin (4ème résultat sur Google).

2. Contribuer à la communauté

Essayer de relater les cas d’arnaques en ligne et aider les utilisateurs comme les fournisseurs de services de détecter ce genre de problème.

Maintenant c’est à vous de commenter. Quels enseignements peut-on tirer de cette expérience ou de celle du Tigre ? Que feriez-vous dans le cas de Yoan D* ? Dans le cas de son cousin ? Dans le cas du site leboncoin ?

Share and Enjoy:
  • Print
  • email
  • Digg
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • LinkedIn
  • Live
  • Netvibes
  • RSS
  • Twitter
  • Posterous
  • Technorati
  • Tumblr
  • FriendFeed
  • viadeo FR
  • Diigo
  • Identi.ca
  • Wikio FR
  • MySpace
  • PDF
  • Reddit
  • StumbleUpon