La France en 2025_politique_coaching

« Ce séminaire est surréaliste, vu les difficultés actuelles », « c’est un comble »
Source l’Express

Projection réaliste, vision optimiste ou problème de leadership ? 

La rentrée politique commence par un exercice de projection à 12 ans « La France de 2025 ». Autant les premiers résultats qui ont été diffusés me paraissent incomplets autant les argumentaires qui justifient les critiques transcrivent au mieux, le jeu de la contradiction à tous prix pour marquer sa rentrée; au pire, une absence d’esprit managérial.

Pour le séminaire de l’exécutif F. Hollande aurait demandé aux ministres de plancher sur le thème de « la France en 2025 ».

Un exercice de vision pratiqué en coaching d’équipe ou en coaching exécutif afin de « rêver » à un idéal à atteindre permettant de construire une feuille de route : viser haut et loin sans frein pour visualiser une situation souhaitée.

Sortir la tête du sac pour sortir du cadre ! 

L’exercice de projection est particulièrement souhaité en situation de crise pour relever la tête, imaginer un futur, sortir d’un statu-quo & du quotidien,  consolider les liens d’une équipe en construisant une vision partagée; établir une stratégie à long terme. Même surréaliste !

La vision est la 1ère étape  d’un cycle dans la conduite du changement

  • Les sportifs s’entraînent en visualisant leur victoire. Cette visualisation contribue au dépassement de soi et à la définition des efforts à fournir
  • Disney demandait à ses équipes d’imaginer des scenaris dans une salle appropriée à la rêverie et à la créativité avant de produire ses oeuvres
  • Tous les cabinets RH demandent aux demandeurs d’emploi et aux personnes en transition professionnelle d’écrire leur projet de vie professionnelle et de vie personnelle à min. 5 ans avant de travailler sur un plan de route
  • Un entrepreneur se lance dans la création d’entreprise en imaginant la réussite de son projet d’entreprise pour réaliser son plan comptable et le type de structure juridique

Après la vision, la critique et le plan d’action = une stratégie à long terme 

Mais cet exercice n’a aucune valeur sans les autres étapes.

  1. La vision est forcément projective, créative et sans réalisme trop enfermant. Elle doit se formaliser sous forme d’écrit ou de dessin pour la partager et la confronter ensuite à la critique de l’équipe
  2. La critique doit être constructive afin d’améliorer le « rêve » de la 1ère étape
  3. La vision et la critique permettent d’établir un plan d’action avec une vision stratégique : objectifs, priorités, étapes, durée, évaluation

Après la projection « voir la vie en rose », j’attends de connaitre la partie du « comment ? » du cahier de vacances et les actions à mettre en oeuvre demain matin afin de les réaliser

 Et si la France développait un leadership optimiste ? 

 [MAJ]

Cet exercice est un effet de levier. Il ne peut se faire qu’au démarrage et au lancement d’un plan. Jamais en fin d’année  ni pendant les vacances; c’est une étape dite  au risque d’assimiler cet exercice à une pause ou une démarche ludique et sans importance.

Ce n’est pas parce que nous sommes préoccuper par des pressions quotidiennes et des obligations à court terme qu’il faut relayer cette dynamique au second plan. Bien au contraire !

Projeter une vision, c’est bien. Mais non seulement, il faut poursuivre la suite de l’exercice, mais il faut aussi éviter d’en faire de trop. Lors de la mise en oeuvre, les évaluations ont pour fonction de réajuster la stratégie de la « vision »

 

 

 

Share and Enjoy:
  • Print
  • email
  • Digg
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • LinkedIn
  • Live
  • Netvibes
  • RSS
  • Twitter
  • Posterous
  • Technorati
  • Tumblr
  • FriendFeed
  • viadeo FR
  • Diigo
  • Identi.ca
  • Wikio FR
  • MySpace
  • PDF
  • Reddit
  • StumbleUpon