Les 7 tendances de la conversation. Ce billet m’a été inspiré par une publication d’INfluencia sur les 7 tendances de la conversation. Le hasard fait que j’ai évoqué plusieurs points lors du Forum Neo-Média de Bordeaux le 11 février dernier. Ces 7 tendances sont plus des questions existentielles que des dictats. Le marketing conversationnel veut être le fer de lance de l’interaction entre les marques et les conso-acteurs sur la toile; il modifie par la même occasion nos habitudes. Converser, c’est un engagement, une implication qui favorisent le sentiment d’appartenance … et l’exclusion. Jusqu’où sommes nous capables de nous investir pour défendre une idée ? Comment allons nous gérer l’accélération et la réduction de l’espace-temps. Ci-dessous une présence binaire pour laisser place aux questionnements.

Moi & les autres, l’espace & le temps …

1ère tendance: « Ultra-connect or connect ? »

Une tendance possible grâce à la mobilité ( Wifi en tous lieux, le mobile, les tablettes) et à la multiplication des espaces d’expression sur les réseaux sociaux : Dis moi où tu es, ce que tu penses, qu’est-ce que tu fais,etc Contre carré par le mouvement de l’ »internet Sabbath » (se déconnecter;  couper tous les les appareils sur une durée) et des restaurants sans Wifi (No Web).

Être déconnecté sera un luxe du futur »

2eme  tendance: « Je milite ou je m’en tape »

Dans la continuité du concept « conso-acteur » L’internaute en recherche de sens boycotte ou BuyCott pour soutenir, récompenser ou sanctionner des campagnes, des produits, des services… des marques… Mais la crainte du rejet et l’énergie que demande l’engagement font que ce militantisme a des limites (temps, regard des autres, coût).

3eme tendance: « Je me révolte ou j’accepte ? »

Le Web social accentue une tendance sociétale : faire jouer sa liberté d’expression. Mais choisir c’est aussi renoncer. Est-ce que toutes les révoltes, protestations se traduisent par des actes ??? Les soubresauts des internautes contre les changements permanents de Facebook ( nota les paramètres de confidentialité)… il faut croire que non.

4eme tendance: « Je participe ou je me tais ? »

Les marques multiplient les espaces collaboratifs pour inviter les internautes à participer à l’amélioration de leurs services ainsi que favoriser les échanges entre les membres de la communauté. Mais nous savons que l’ouverture d’une page Facebook ne suffit pas et quid du traitement des avis.

5eme tendance: « Je vais lentement ou vite ? »

Inutile de rappeler le nombre de publications émises toutes les secondes … tout va très vite et la pression monte régulièrement : « Quoi tu n’as toujours pas répondu à mon email envoyé il y a 30 minutes ? ^^^ » Nous visons dans l’air de la vitesse et du promiscuité étroite entre le temps et l’espace. De nombreuses initiatives prônent une certaine idée de « adécroissance » (Attaly J.), du retour à la valeur du temps à coup de  « Slow » .

6ème tendance: « Me, Myself et les autres »

Tous les secteurs se lancent dans la tendance du « moi je » et de la personnalisation mais attention aux pièges de la gadgétisation qui favorisent l’achat émotion. « Personnaliser n’est pas exister »

7ème tendance : « Je joue ou j’observe ? »

Les marques multiplient les jeux et l’amusement en proposant des applications où les internautes peuvent se mettre en scène Mais quid de l’intérêt pédagogique des jeux, des effets pervers des divertissements qui déclenchent des pulsions négatives et poussent au retranchement.

Les 7 tendances selon INfluencia et les contre-tendance d’après Danielle Rapoport.

Si vous souhaitez aller plus loin; connaître l’application de ces 7 tendances (exemples, illustrations)… je vous recommande la lecture de ce magazine interactif d’INfluencia (articles, vidéos,).  A lire avec du son ;-) 

Share and Enjoy:
  • Print
  • email
  • Digg
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • LinkedIn
  • Live
  • Netvibes
  • RSS
  • Twitter
  • Posterous
  • Technorati
  • Tumblr
  • FriendFeed
  • viadeo FR
  • Diigo
  • Identi.ca
  • Wikio FR
  • MySpace
  • PDF
  • Reddit
  • StumbleUpon