Analyse du service, Vidéo tuto (screencast) et le code d’activation pour découvrir le service Alerti

Je disais dans mon billet précédent que j’avais testé Alerti et que je l’avais adopté.

Pourquoi ? La gestion de son identité numérique implique une veille régulière sur le Web. Mais la multitude des sources à surveiller (news, forum, blog,microblog,image,vidéo…) fait perdre la tête. Certes Google propose un outil de gestion d’alerte (je l’utilisais jusqu’à présent) ; Twitter aussi. Mais là aussi, on sombre très rapidement dans l’Email-bésité.

Ce constat s’accentue dès lors que l’on a de la visibilité et/ou que l’on gère la réputation de sa marque personnelle ainsi que celle de son activité professionnelle (marque corporate, marque employeur, concept, etc.) et/ou que l’on souhaite être en veille sur des mots clefs (service, secteur, événement, projet, etc) qui correspondent à nos centres d’intérêt.

Une utilisation qui vaut aussi bien pour les petites et moyennes entreprises que les auto-entrepreneurs et même les particuliers.

Analyse

Il existe de nombreux outils dans le monde mais peu sont accessibles (fonctionnalité, prix) aux particuliers, aux TPE et aux PME.

Quand j’ai testé Alerti j’avais sept exigences:

  1. L’exhaustivité des sources en « temps réel ». Enfin presque. L’idée première fut de comparer les alertes Alerti de celles de Google. Sur ce point le pari est relevé.
  2. La gestion de toutes mes alertes en un seul endroit. Là aussi, Alerti a répondu à mes attentes: l’interface unique permet de visualiser et de traiter Toutes les alertes dans une interface unique.
  3. Travailler en mode collaboratif. Pourvoir partager la gestion des résultats avec des collaborateurs en fonction des alertes. Cette fonctionnalité est présente.
  4. Classer, tagger… cad d’aller au-delà de la réception l’info : traiter l’info au lieu de cumuler des tonnes d’emails. Là non seulement Alerti a répondu à mes besoins mais propose en plus la gestion des tonalités (neutre,positif,négatif).
  5. Consulter et traiter à distance avec aisance. Recevoir des notifications et pouvoir les consulter depuis mon smartphone. Fonctionnalité pratique car elle évite de devoir passer par l’interface pour consulter la source quand je suis en rendez-vous extérieur.
  6. Analyser et concevoir des axes de progression. Dernier effet Kiss-Cool que j’attendais avec impatience. Faire une veille stratégique avec possibilité d’observer des indices sur plusieurs semaines voir plusieurs mois. Sur ce dernier point, Alerti a développé un service qui propose des graphiques exploitables sur la base d’un historique de 30 jours. J’attends impatiemment les évolutions de cette fonctionnalité.
  7. Coût abordable. Là je suis épatée. Alerti sera à 10€ dans sa version payante. Un bon rapport qualité/prix !

J’avais donc toutes les raisons de faire un screencast « coup de pub » pour ce service qui cumule autant d’avantages:

  • Ergonomie agréable et simple
  • Fonctionnalités efficaces et utiles
  • Prix super abordable: pour le moment la version est gratuite. la version payante sera de 10€ /mois.

D’autant que les fondateurs  sont sur le Web depuis plusieurs années. Je les connais depuis l’aventure Ziki ; qui, je le rappelle, fut le premier moteur de recherche de personnes français qui offrait un service de visibilité performant et maîtrisable.

Kudos à Severine Faurax, Olivier Ruffin,  et Patrick Chassagny :-)

Code d’activation

Voici une vidéo tuto. Si vous souhaitez tester dès aujourd’hui la version gratuite, il me reste des invitations.

Rendez-vous sur Alerti.com

Cliquez sur « Se connecter à la version béta » et utilisez le code : fadhila

Il reste encore quelques codes de disponible.

Les liens utiles

Vidéo Tuto pour découvrir A quoi ça sert et comment sa marche: MesEpremiersPas !

Share and Enjoy:
  • Print
  • email
  • Digg
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • LinkedIn
  • Live
  • Netvibes
  • RSS
  • Twitter
  • Posterous
  • Technorati
  • Tumblr
  • FriendFeed
  • viadeo FR
  • Diigo
  • Identi.ca
  • Wikio FR
  • MySpace
  • PDF
  • Reddit
  • StumbleUpon