Une avancée dans la cybercriminalité et la lutte contre la délinquance numérique ?

Le Code pénal stipule : « Le fait de prendre le nom d’un tiers, dans des circonstances qui ont déterminé ou auraient pu déterminer contre celui-ci des poursuites pénales, est puni de cinq ans d’emprisonnement et de 75000 euros d’amende». Mais il ne précisait pas formellement le délit d’usurpation d’identité numérique.

Selon Droit-technologies.org « l’article 2 de la loi d’orientation et de programmation pour la performance de la sécurité intérieure » comble un vide juridique et réintroduit le concept d’usurpation d’identité numérique en cas de délinquance numérique  comme le  «phishing » ou « hameçonnage ».

5 – PC et Net – les nouvelles peurs


5 – PC et Net – les nouvelles peurs
envoyé par einstein-rosen-podolsky. – Les derniers test hi-tech en vidéo.

Share and Enjoy:
  • Print
  • email
  • Digg
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • LinkedIn
  • Live
  • Netvibes
  • RSS
  • Twitter
  • Posterous
  • Technorati
  • Tumblr
  • FriendFeed
  • viadeo FR
  • Diigo
  • Identi.ca
  • Wikio FR
  • MySpace
  • PDF
  • Reddit
  • StumbleUpon