Pour développer son activité et assurer son employabilité il importe de se faire connaître et se faire chasser!

J’ai souvent évoqué dans ce blog et dans mes différentes interviews sur les usages et pratiques des réseaux et des blogs; le lien indissociable entre « visibilité (présence), réputation et recommandations » à la fois pour réussir son social network ou la promotion des offres de services de sa société ou encore pour appuyer le lancement d’un projet. Ce qui est valable dans la vie réelle l’est aussi sur le Web.

Mais à quoi bon vouloir être visible sur le Net si vous n’apparaissez pas sur les premières pages des moteurs de recherche ?

A qui cela peut-il servir d’être en première page si la présence n’est pas pertinente et crédible?

Voilà le sacerdoce des Entreprises, des Organisations et des Personnes désireuses de promouvoir leur image de marque au delà du traditionnel et non écologique papier en utilisant les outils du Net (emailing, blog, site internet, réseaux sociaux et professionnels, annuaires Web, micro-blogging, Wiki, bannières flash, sondages en ligne, eBook, ePortfolio, Web TV, Web radio, page personnelle, eCard, widget, monde virtuelle, etc.).

Être visible c’est être présent sur Web.

Il me semble inévitable tant pour les Sociétés, les Organisations que pour les Personnes qui proposent leurs services pour un emploi ou des missions en freelance d’assurer une présence sur le Web et de travailler sur sa eVisibilité.

Etre visible sur le net c’est exister, se faire connaître, maintenir le lien, se faire chasser, prouver.… en démontrant sa singularité (sa différence) et son existence effective de manière dynamique et factuelle. C’est aussi faire la promotion de ses talents,  de ses valeurs, de son identité visuelle, de ses activités, de ses campagnes/projets.

L’engouement mondial pour l’ascension de Barack Obama à la présidence des États Unis, la formidable campagne de buzz d’Emma pour accéder à un emploi ou encore celle de la fondation de Nicolas Hulot sur « le défi pour la terre« …(exemples non exhaustifs) auraient-ils été ainsi sans le pouvoir des connecteurs et du Web marketing viral ?

– Certainement pas. La présence sur le Web est incontournable pour informer et communiquer !

Être présent et visible c’est opérer à son référencement

Être présent sur le Web est une chose, être visible est une autre paire de manches! C’est à ce stade que la complexité s’installe. Après avoir travaillé sur votre territoire d’image (mots clefs, couleur, ligne éditoriale, ..) et votre plan de communication, il faut pouvoir naviguer dans l’immense sphère du référencement (plus de 10 900 000 entrées sur Google!). A ce stade, il faut savoir choisir les outils en fonction de ses ressources (main d’œuvre, temps, finance) et de son objectif puis ensuite choisir ses outils de référencement. Vous trouverez par ailleurs de nombreuses astuces précieuses  pour optimiser votre référencement sur  Web rank info, MashableModéreteur, conseils marketing (notamment le Kit de survie de créateur d’entreprise« .

Le référencement des Entreprises, des personnes et des contenus est à présent pratique devenue incontournable et accessible à tous depuis l’avènement des outils et usages du Web2.0 à la fois pour gérer votre employabilité et le développement de votre Entreprise. Plus qu’une préoccupation institutionnelle c’est une préoccupation individuelle et collective.

Le référencement s’articule autour du  nom, des mots clefs (tag), des contenus variés (article, multimédia) et des recommandations & liens.

Les plaquettes commerciales (en papier) des Sociétés ou des Personnes [j’attribue au CV la qualification de « plaquette commerciale » surtout lorsqu’il est associé à un portfolio] se composent de références (sociétés, réalisations, dossier presse, portefeuille de compétences,etc.). Elles peuvent être aussi accompagnées de recommandations sous forme de « témoignages » ou de « livre d’or » ou encore d’attestations de réalisation et/ou de satisfaction.

Ces pratiques sont également développées sur la plupart des plates formes et je dirais même qu’elles reflètent l’un des paradigmes issus des nouveaux usages et des nouvelles pratiques du Web2.0: « dis moi ce que tu produis, qui tu connais, ce que tu fais, avec qui tu co-crée, qui te recommande…et je serais qui tu es, ce que tu es capable de faire, ce que je pourrais faire avec toi et à qui je pourrais te recommander … ». [cf en image « panorama des médias sociaux » de Fred Cavazza]

Concernant promotion des Personnes et des contenus, il existe de nombreuses plates formes de plus en plus utilisées par  les Entreprises, les associations, les partis politiques, les syndicats….:

Le référencement c’est se soumettre à l’avis des internautes.

Parallèlement, à la multitude d’outils d’information et de communication multimédia en mode interactif émergent les notions de notation et de facto de recommandation.

Donner votre avis et noter la pertinence d’un article ou d’un blog (ex, Alter echo(s)..esprits libres, BlogMemes, PaperBlog, Wikio), l’entreprise qui vous emploie (Helia), la crédibilité d’un coopteur (ex, eJobmeeters), la valeur d’un vendeur (ex, eBAY), la qualité d’un livre (Amazon, Fnac, Eyrolles), …etc  livrent aux internautes des arguments pertinents pour les aider à choisir et de facto assoit la crédibilité d’une Personne, d’un produit, d’un service ou d’une Entreprise.

Publier les témoignages de vos clients, collaborateurs, partenaires…. donnent de la véracité à vos illustrations (références clients, réalisations, compétences, expertises, connaissances), conforte votre crédibilité et incite vos commentateurs à réaliser un bilan à froid sur la nature de votre collaboration (action prometteuse pour l’avenir).

Rédiger un message de recommandation pour accompagner vos messages de mise en relation par un message personnalisé et circonstanciel,permet à vos liens faibles/forts d’accueillir votre contact à la mesure de la relation entretenue (valeur de confiance).

Mais sommes-nous prêts à accueillir l’évaluation?

Là encore nous sommes face à un changement de paradigme: accueillir l’évaluation c’est accepter des retours favorables et défavorables car de toutes les manières l’évaluation contribue à faire parler de vous et donc à vous rendre visible. Accepter l’évaluation c’est aussi faire preuve d’ouverture !

Le référencement, la visibilité, les recommandations, ok….. mais comment gérer

L’abondance et  se prémunir de l’usurpation ?

L’Open ID pour gérer votre identité. A l’heure de la cybercriminalité, l’usurpation d’identité devient une véritable problématique  à laquelle les fournisseurs d’ID tentent de répondre  (ClaimID, OpenID, MyOpenID, Trufina MyID.is, – ancien Todeka Project).

Agréger l’ensemble de vos profils Web. En se prêtant au jeu du référencement et de la visibilité, le besoin qui se fait ressentir est de pouvoir réunir en une seule page l’ensemble de votre présence sur le Web.

Vous pouvez créez une page dédiée à votre carte d’identité Web (eCard) mais l’inconvénient  est que cette page ne fera apparaître que des liens et deviendra vite un sapin de noël statique.
1. Ecard personnelle:

L’autre possibilité serait de créer un profil sur retaggr pour obtenir une eCard personnelle que vous pouvez afficher sur votre blog/site et . eCard pratique  et  intelligente mais compréhensible et lisible que par les initiés des icônes utilisés et n’affichent pas les contenus.

2. Le profil Ziki.com personnel et Société qui permet de réaliser une page unique et dynamique regroupant tous vos flux.

Son intérêt est de jouer à la fois un rôle efficace en référencement et en visibilité et un rôle judicieux pour la gestion de votre identité numérique personnelle et/ou celle de votre Entreprise tout en proposant des services de social network et un moteur de recherches pertinents. Votre profil ou celui de votre Société apparait sur les premières liens proposés par les principaux moteurs de recherche.

Et depuis peu des offres pour personnaliser apparaître dans un annuaire professionnel et un service de recommandations (ci dessous la démonstration).

A quand un agrégateur de recommandations?

Je conçois que faire des recommandations et d’en percevoir est important. Cependant, autant il me semble primordial de souligner la nécessité de publier des recommandations aux personnes et sociétés qui se lancent en ce moment dans la gestion de leur identité numérique. Autant,  je m’interroge pour ceux qui sont déjà actifs.

Peut-on solliciter continuellement son réseau pour obtenir des recommandations????

Lorsqu’on utilise les plates formes du Web2.0  depuis quelques années (je prends mon exemple, 2004), nous avons déjà publié  des recommandations sur les premiers outils utilisés. Aujourd’hui, re-solliciter ses partenaires, ses collaborateurs et ses clients  pour obtenir des recommandations ou émettre des avis devient fastidieux et intrusifs (voir assimilés à du spam). Même remarque pour les invitations à s’inscrire dans les nouvelles plates formes.

Donc l’interrogation qui me vient au finir de cet article est: va-t-on un jour pouvoir agréger nos contacts et nos publications issus des différentes plates formes ainsi que les recommandations sans avoir à les solliciter son réseau???

La réponse serait peut être d’éviter l’éparpillement. Mais si son réseau est lui même éparpillé ????

Qu’en pensez vous?

Share and Enjoy:
  • Print
  • email
  • Digg
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • LinkedIn
  • Live
  • Netvibes
  • RSS
  • Twitter
  • Posterous
  • Technorati
  • Tumblr
  • FriendFeed
  • viadeo FR
  • Diigo
  • Identi.ca
  • Wikio FR
  • MySpace
  • PDF
  • Reddit
  • StumbleUpon