certification coach certifie Enquête coaching: La certification des coachs part 2 La certification professionnelle

2.5 Les trois  registres obligatoires : une définition du métier et des référentiels de formation et d’évaluation.

A la lecture de la notice d’aide à la rédaction de la fiche descriptive des certifications constitutives du RNCP nous constatons que toutes les certifications enregistrées dans le RNCP répondent à trois exigences que l’on nomme « registres ». Avant de découvrir le contenu de ces registres il convient de rappeler que selon la CNCP :

L’activité est un « ensemble logique et/ou chronologique (processus) de tâches effectivement réalisées par une personne et concourant à une ou plusieurs onctions dans une entreprise, selon des conditions d’exercice identifiées ».

La compétence « s’exprime en terme de capacité [potentiel d’un individu en termes de connaissances, savoir-faire, comportements] à agir » dans un contexte de travail donné et dont les résultats sont observables.

La tâche étant la description de ce qu’il y a à faire.

A partir de ces définitions nous pouvons donc aborder la déclinaison des trois registres principaux qui régissent l’établissement d’une fiche descriptive d’une certification » :

  • Un registre identifiant les caractéristiques administratives et juridiques propres à cette certification permettant de repérer les autorités qui en ont la responsabilité (autorité institutionnelle) et les possibilités d’équivalence totale ou partielle de la certification décrite en référence aux nomenclatures en vigueur (Nomenclature des Spécialités de Formation).
  • Un registre de description d’emploi ou de compétences permettant d’identifier rapidement la cible professionnelle de la certification
  • Un registre relatif aux conditions d’accès à cette certification.

S’agissant des deux derniers registres, notons que la définition d’une certification se définit au travers de deuxréférentiels et d’une définition métier.

  1. Premièrement, un « référentiel d’emploi ou d’éléments de compétences acquis » pour décliner l’ensemble des fonctions pouvant être occupées par le détenteur du diplôme dans le cadre de trois situations professionnelles (au minimum), les contraintes particulières associées au type d’activité et, les compétences ou « capacités attestées » c’est-à-dire celles qui font l’objet d’une évaluation conformément aux activités visées.
  2. Deuxièmement, une définition des secteurs d’activité et/ou d’emplois accessibles par le détenteur du certificat suivant la codification ROME de l’ANPE et la réglementation d’activités pour les activités réglementées.
  3. Et troisièmement, un référentiel de formation et d’évaluation devant décrire les modalités d’évaluation (épreuve théorique, contrôle continu, épreuves pratiques, etc.), la nature des acquis évalués (domaines, connaissances générales, savoirs professionnels, etc.) et le nombre d’années durant lesquelles ils restent acquis et, les conditions d’inscription à la certification tant à l’accès (parcours de formation, contrat d’apprentissage, candidature individuelle, etc.) et la composition du jury.

Références: Commission Nationale de la Certification Professionnelle. 2007, source web.


[1] Commission Nationale de la Certification Professionnelle. 2007, source web.

Share and Enjoy:
  • Print
  • email
  • Digg
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • LinkedIn
  • Live
  • Netvibes
  • RSS
  • Twitter
  • Posterous
  • Technorati
  • Tumblr
  • FriendFeed
  • viadeo FR
  • Diigo
  • Identi.ca
  • Wikio FR
  • MySpace
  • PDF
  • Reddit
  • StumbleUpon